27 :: La Léone (1700)

La frégate se veut rapide, légère, nerveuse, alerte et dépouillée d’encombrantes décorations. Elle a fait la bonne époque des corsaires et ceux-ci lui ont rendu honneur par leurs prouesses et leur renommée inégalées.

La voilure se déploie, comme pour rappeler l’oiseau dont ce type de bateau tire son nom.

Sur le modèle français, sculpté par Lecouvie, on voit encore un petit mât juché sur le beaupré (le perroquet de beaupré) auquel s’attache une voile appelée contre-civadière. Cet espar fragile disparaît vite, au profit des voiles d’étai, que l’on s’ingénie d’ailleurs à multiplier à l’avant de chacun des mâts. La frégate bénéficie considérablement d’un petit canon grossier, sans recul, inventé en Écosse, sur les bords de la rivière Carron, et appelé la caronade.