39 :: Yawl du Saint-Laurent

En 1914, à La Malbaie, est construit un yawl de 23 m : le St-Charles de La Malbaie. C’est ce genre de bateau que représente ici Edmond Lecouvie.

Il n’y en a pas eu pléthore sur le fleuve, mais ils sont commodes pour la navigation dans les courants, les vents et les marées.

Gréés principalement en cotre (une grand-voile et plusieurs focs) plutôt qu’en sloop (une grand-voile et un seul foc, en tête la plupart du temps, c’est-à-dire hissé au haut du grand-mât), ils possèdent un petit artimon à la poupe. La petite voile d’artimon, que l’on retrouve encore sur les nombreux bateaux de pêche à moteur, facilite bien des manœuvres. En particulier, elle permet de garder le bateau nez au vent à une vitesse presque nulle.